Toute l'actu en bref

Les TPG et les CFF, entre autres entreprises, fournissent de bonnes informations aux clients, selon les tests de la Confédération (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

La qualité du transport régional en Suisse est généralement bonne. Mais les bus et surtout les trains doivent encore améliorer leur propreté, montre le système de mesure de qualité de l'Office fédéral des transports. La Suisse alémanique est globalement mieux notée.

En règle générale, le transport régional fonctionne à un haut niveau de performance, écrit jeudi l'Office fédéral des transports (OFT) dans un communiqué. Le personnel, les véhicules et les arrêts reçoivent notamment de bonnes notes.

Le bât blesse par contre un peu plus au niveau de la propreté. C'est l'indicateur le moins bien noté, tant pour les bus et les trains que pour les arrêts. Les trains sont particulièrement concernés, notamment leur enveloppe extérieure et les toilettes.

Autre potentiel d'amélioration: l'information donnée aux clients. Si les entreprises urbaines (comme les TPG ou les TL) ou de grande taille (BLS ou CFF) sont bien notées, il n'en va pas de même des plus petites (76 firmes). Mais la moyenne de ce groupe est tirée vers le bas du fait des scores extrêmement faibles de quelques entreprises, précise l'OFT.

Celui-ci ne constate pas de grandes disparités cantonales. La Suisse alémanique est globalement mieux notée, avec les Grisons et Uri en tête de classement. Le meilleur canton romand est le Valais. Trois autres ferment le classement, Neuchâtel, Jura et Fribourg.

Clients-tests

Pour récolter ces données, l'OFT s'est appuyé sur une entreprise externe qui a recruté et formé 60 clients-tests. Ces M. et Mme Tout-le-monde ont sillonné 1200 lignes régionales dès juillet 2016, récoltant plus de 43'000 mesures de 90 entreprises de transports, indique l'OFT.

Les données ne sont pas encore disponibles sur une année. Il n'est donc pas possible d'en tirer des conclusions générales pour l'instant, précise l'office, ni de déclarer quoi que ce soit sur des lignes ou des entreprises en particulier.

Ponctualité absente

Il manque notamment une donnée essentielle, la mesure de la ponctualité, dont les données seront fournies directement par les entreprises. Cette mesure est encore en cours d'installation.

La Confédération et les cantons commandent et cofinancent les prestations du transport régional suisse à hauteur de deux milliards de francs par an. Cet instrument de controlling servira à fixer aux entreprises (RER, trains ou bus régionaux) des exigences minimales lors des futures négociations.

ATS

 Toute l'actu en bref