Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cabines à UV sont responsables de près de 800 morts par an en Europe par cancer de la peau, selon une étude publiée mercredi dans le "British Medical Journal" (BMJ). Ceux qui utilisent ces appareils ont un risque accru de 20% de développer un jour un mélanome. Le cancer de la peau est également très fréquent en Suisse.

Parmi les 64'000 cas de mélanome cutané (le plus grave des cancers de la peau) diagnostiqués chaque année dans 18 pays européens, quelque 3438, soit 5,4%, "sont liés à l'usage de cabine à UV", selon cette "méta-analyse" réalisée par l'International prevention research institute (Ipri) de Lyon et l'European institute of oncology (IEO) de Milan.

Rayons ultraviolets artificiels

En se basant sur 27 études publiées sur ce thème, les chercheurs des deux instituts estiment que "le risque de mélanome cutané est accru d'environ 20% pour ceux qui ont utilisé" au moins une fois ces appareils à bronzer qui diffusent des rayons ultraviolets artificiels.

Le risque de développer un mélanome est même "doublé" lorsqu'on fait usage de ces lits à soleil artificiel avant l'âge de 35 ans, assurent les auteurs qui insistent sur le fait que ces cancers de la peau "sont évitables si on s'abstient de s'exposer à ce type d'appareil".

Hausse en Suisse

"Si l'usage des cabines à bronzage par les adolescents et les jeunes adultes ne diminue pas substantiellement à court terme, des actions plus radicales devront être envisagées", comme l'interdiction des cabines à usage public décidée par exemple par le Brésil en novembre 2009.

Selon l'OMS, le mélanome est parmi les cancers celui qui a le plus augmenté dans le monde. L'organisation enregistre une hausse de 3 à 7% par an au cours des 40 dernières années parmi les populations blanches des différents pays du monde. Une augmentation principalement due à la mode des bains de soleil et d'expositions immodérées sur les plages.

Selon une étude publiée par l'Office fédéral de la statistique (OFS) en avril, la Suisse arrive en tête des pays européens les plus touchés par ce cancer. Quelque 2000 nouveaux cas de mélanome de la peau sont diagnostiqués chaque année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS