Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des cahiers d'écoliers à l'effigie de Joseph Staline, parus dans le cadre d'une série sur les "grands noms" de l'histoire russe, se vendent comme des petits pains à Moscou. Ils ont été mis en vente fin mars.

"On a dû renouveler hier les stocks des cahiers avec le portrait de Staline. Ils se vendent très vite", a déclaré jeudi une collaboratrice de l'une des plus grandes librairies de la capitale. "On achète très volontiers les cahiers de cette série", a confirmé un porte-parole de la société éditrice, Alt.

De couleur rouge et noire, au décor doré, d'autres cahiers de la même série présentent le portrait de l'impératrice Catherine II et du compositeur Sergueï Rachmaninov. Ils sont assortis d'un bref descriptif du rôle de ces personnages dans l'histoire de Russie.

Indignation

"Staline, c'est le dirigeant qui est resté au pouvoir (en URSS) le plus longtemps et qui a été à la tête de ce pays pendant la période la plus dure de son histoire", la Seconde guerre mondiale, a expliqué le directeur artistique de la société Alt.

La vente de ces cahiers a provoqué une vive indignation chez les défenseurs des droits de l'homme russes. "Un portrait publié sur un cahier d'écoliers, c'est un portrait que ces derniers vont traiter de manière positive. On ne peut pas publier les portraits de criminels sur des cahiers!", a dit la présidente du Groupe Helsinki de Moscou.

En mai 2010, le président Dmitri Medvedev avait dénoncé le régime "totalitaire" de l'URSS et les crimes "impardonnables" commis par Staline. Dans le même temps, plusieurs manuels d'histoire destinés aux universités continuent de donner une appréciation positive de Staline.

ATS