Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les cancres se donnent de l'air

Sion et Grasshopper s'offrent un peu d'air au classement de Super League. Ils ont battu Thoune et Saint-Gall dimanche et ont désormais cinq points d'avance sur Neuchâtel Xamax.

Après les deux points de perdus par les Neuchâtelois contre Zurich (3-3) samedi, les deux autres cancres de Super League ont pleinement profité de l'aubaine. A Sion, on a enfin eu l'impression que Murat Yakin a trouvé la bonne formule.

Contre Thoune, le coach sédunois a aligné un milieu autant renforcé que technique. Avec Kouassi et Zock pour accompagner Toma, il y avait de quoi faire, notamment pour filtrer les offensives adverses. Et pour ensuite repartir proprement, le plus rapidement possible. Comme sur l'ouverture du score de Pajtim Kasami (3e), qui a vu ce dernier, très bon dimanche, tromper des vingt mètres un Faivre peu à son affaire.

Autre innovation de Yakin, l'utilisation de Lenjani en attaque. Les courses du latéral gauche de formation ont permis de régulièrement porter le danger sur la cage bernoise, même s'il a à chaque manqué un petit quelque chose pour transformer ces opportunités. Rageant, puisque sur une de ses rares occasions, Thoune a égalisé par Sorgic (61e).

Mais Sion ne s'est pas résigné et a pu miser sur le talent de Bastien Toma. Sur une superbe frappe des vingt mètres, le jeune Sédunois a trouvé la lucarne du but thounois (82e). De quoi compter désormais cinq points d'avance sur Xamax.

La fête à GC

Cette victoire est d'autant plus bienvenue pour Sion que Grasshopper a également gagné. Au Letzigrund, l'heure était à la fête dimanche après-midi. Une fois n'est pas coutume, c'est un résultat de votation qui était célébré. Les supporters de GC ont en effet salué l'acceptation du projet d'un nouveau stade au Hardturm par la population de la ville de Zurich. Ils ont été rejoints par leurs joueurs, lesquels sont entrés sur la pelouse avec une banderole "Danke Zürich".

Sur le terrain, les hommes de Thorsten Fink ont été également dans le ton. Après 14 minutes, ils menaient déjà 2-0, grâce à des buts de Ngoy et de Bajrami contre Saint-Gall. Et même si Barnetta a réduit l'écart en 2e période pour les Brodeurs, GC est parvenu à prendre les trois points.

Dans le dernier match de dimanche, Bâle a arraché le match nul 1-1 contre Lucerne dans le temps additionnel. Cömert a répondu à Schürpf. Au classement, les Rhénans restent deuxièmes, avec 16 points de retard sur YB.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.