Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de la moitié des enfants maltraités ont moins de six ans (image symbolique).

Keystone/CHRISTOF SCHUERPF

(sda-ats)

Le nombre d'enfants pris en charge dans les cliniques pédiatriques suisses suite à de mauvais traitements avérés ou suspectés a augmenté en 2016 par rapport à 2015. Au total, 1575 cas ont été signalés par les cliniques, contre 1388 en 2015.

Filles et garçons sont pratiquement représentés à part égale, soit 56%, respectivement 44%, comme une année auparavant. La maltraitance psychique concerne plus d'un tiers des enfants traités (36,9%). Ils perçoivent toujours plus la violence entre les parents, ce qui les affecte très durement, explique la Société suisse de pédiatrie (SSP) dans un communiqué diffusé jeudi.

Près d'un enfant sur quatre (23,3%) a été traité dans une clinique pour maltraitance physique. Dans la majorité des cas, elle a lieu dans le cadre familial et l'homme en est plus souvent l'auteur que la femme. L'année dernière, deux enfants de moins de deux ans sont morts suite à de la maltraitance physique.

Abus sexuels

Concernant les cas d'abus sexuels (306 soit 19,4%), les filles sont quatre fois plus touchées que les garçons, selon la SSP. Les auteurs sont en grande majorité masculins (87,3%) et ne sont souvent pas liés au cadre familial (20%). La négligence a touché 319 enfants (20,3%).

Au total, 21 des 25 cliniques pédiatriques de Suisse ont transmis leurs données. Le nombre de cas répertorié représente donc une "très grande partie" des cas pris en charge.

Les cliniques universitaires de Lausanne et de Genève ont enregistré une augmentation massive des cas, précise le communiqué. Cela est dû au fait qu'elles ont été averties lors d'interventions policières pour des cas de violences domestiques dans des foyers où vivaient des enfants. Ces derniers ont été évalués psychologiquement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS