Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les centrales nucléaires suisses remplissent les exigences internationales en matière se sécurité. Les experts mandatés dans le cadre du test de résistance de l'UE sont satisfaits de la Suisse mais demandent un examen supplémentaire dans le domaine des conditions météorologiques extrêmes lors d'accidents sévères.

Le rapport du groupe des régulateurs européens dans le secteur nucléaire (ENSREG) sur la Suisse a été adopté jeudi à Bruxelles. Il salue notamment les sept niveaux de sécurité de l'alimentation énergétique des centrales suisses, précise l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

L'action proactive de l'IFSN après l'accident de Fukushima en mars 2011 et le dépôt d'urgence externe de Reitnau (AG) sont particulièrement distinguées. L'analyse des risques sismiques, la "très bonne protection contre les crues" de la centrale de Beznau à Döttingen (AG) ou encore la prévention des accidents sévères sont également bien évaluées.

Souhait évoqué

Les experts mandatés par l'UE recommandant toutefois un examen supplémentaire dans le domaine des conditions météorologiques extrêmes et de la gestion de l'hydrogène lors d'accidents sévères. Cet élément est considéré dans le plan d'action Fukushima de 2012 mais les demandes des experts seront intégrées, précise la cheffe de la division Systèmes de l'IFSN, Rosa Sardella.

Le directeur de l'IFSN Hans Wanner souligne lui l'"effort important" lié au test de résistance européen. Cette évaluation internationale était la "première action de ce type qui a été menée dans le secteur nucléaire", ajoute-t-il aussi, cité dans le communiqué.

ATS