Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les CFF ont vu leur rentabilité s'envoler durant les six premiers de l'année (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les CFF ont quasiment doublé leur bénéfice au premier semestre 2018 à 292 millions de francs, contre un résultat de 152 millions un an plus tôt. La performance est due notamment à l'augmentation des recettes et aux mesures d'économies.

Lancé en 2016, le programme RailFit20/30 des CFF vise à mettre un frein à la hausse des coûts globaux. La mise en oeuvre des mesures prévues pour un montant dépassant un milliard de francs à la fin de l'année se déroule bien, ont indiqué jeudi les CFF.

Les produits d'exploitation ont pour leur part augmenté de 3,9% à 4,77 milliards de francs. Ce bon résultat bénéficie à la clientèle, souligne l'ex-régie fédérale. Au second semestre, les CFF proposeront des prix dégriffés supplémentaires, avec une réduction pouvant atteindre 70% par rapport au prix normal, pour une valeur de 30 millions.

Après avoir annoncé en mars des mesures tarifaires de plus de 50 millions de francs, les CFF baissent ainsi leurs prix de 80 millions. En moyenne, les ventes de billets dégriffés ont été multipliées par quatre depuis le début de l'année.

La demande a légèrement augmenté durant les six premiers mois de l'année. Les CFF ont transporté chaque jour 1,25 million de passagers, contre 1,24 million au premier semestre 2017. Le nombre d'abonnements généraux et demi-tarif a augmenté respectivement de 2,5 et 4,8%. Plus de trois millions de voyageurs possèdent actuellement un abonnement général ou demi-tarif.

Ponctualité en hausse en Suisse romande

La satisfaction de la clientèle a progressé de 0,6 point à 75,4%. La ponctualité du trafic voyageurs s'est légèrement dégradée de 0,2 point à 90,7%. Elle est en progression en Suisse romande, mais doit encore être améliorée sur l'axe nord-sud, notent les CFF.

Le résultat semestriel de CFF Voyageurs a bondi, passant de 59,8 millions à 115,2 millions de francs. Cette progression s'explique "par une hausse des recettes, par les évolutions positives constatées au niveau des communautés tarifaires ainsi que par l'excellente productivité".

La partie libre-service de la vente de billets est passée de 84,4 à 87,4%. Dans l'ensemble, 38,1% des billets ont été achetés par les canaux numériques, soit une hausse de 17,5%. La part des ventes au distributeur atteint 46% (-7%) et celle au guichet 12% (-18%).

CFF Cargo bénéficiaire

CFF Cargo a renoué avec les profits à la veille d'un second semestre annoncé comme difficile. La division à problèmes a bouclé le premier semestre sur un bénéfice de 3,4 millions de francs, après une perte de 25 millions au 30 juin 2017, grâce notamment à son programme d'assainissement.

La situation s'annonce toutefois tendue pour le second semestre, généralement plus difficile. Le passage au nouvel outil de planification "Caros" va générer des dépenses supplémentaires. A partir de l'an prochain, CFF Cargo aura en outre un manque à gagner allant jusqu'à dix millions par an en raison de la suppression de l'indemnité versée par le fret ferroviaire.

CFF Cargo a pour objectif d'atteindre l'équilibre d'ici à 2020. Dans le secteur du trafic par wagons isolés, la division va examiner près de 170 points de desserte d'ici à 2023 et étudier les options de remplacement envisageables. Dans le même temps, elle entend conclure des partenariats. Les préparatifs sont en cours. Le processus de vente d'une participation minoritaire sera ensuite lancé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS