Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les CFF se mettent en rail pour penser la mobilité du futur avec leur programme Stratégie 2020 (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

Les CFF ont présenté lundi leur programme Stratégie 2020, qui planche sur la mobilité du futur. Au menu, des projets de trains téléguidés et une technologie ferroviaire améliorée qui permettra d'augmenter de 30% la capacité du réseau.

Parmi ces innovations, les CFF n'excluent pas l'idée de tester des trains télécommandés. Pour l'heure, ce projet ne concerne pas des longs trajets. "Nous allons procéder à des tests à une petite échelle, mais nous examinons cette possibilité", a indiqué devant la presse Andreas Meyer, directeur des CFF.

Par exemple, la ligne à réaménager entre Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds est prédestinée à un tel test, a-t-il cité à titre d'exemple. "Des trains sans mécaniciens sont possibles, nous devons nous y préparer", a conclu le directeur.

Améliorer le taux d'occupation

Le réseau ferroviaire suisse est l'un des plus utilisés au monde, remarquent les CFF. Mais sa capacité pourrait être augmentée grâce à l'automatisation de certains secteurs, comme l'établissement de l'horaire et l'exploitation ferroviaire.

Un système numérique d'aiguillage est en train d'être conçu. Ce système permettra de réduire le nombre d'installations de sécurité, et donc d'économiser. En outre, un nouveau système nommé swissTAMP gérera de manière anticipée l'entretien de la voie ferrée. Les CFF n'excluent pas de mettre en place un système de drones pour contrôler l'état des voies.

L'ex-régie fédérale a également présenté lors de sa conférence de presse les nouvelles applications pour planifier son voyage porte à porte, en prenant en compte les déplacements avant et après avoir emprunté le rail. L'application inclura dès ce printemps une commande vocale.

Autre piste explorée par les CFF: la mise en place d'une gestion intelligente du trafic des marchandises. Les CFF équipent actuellement les wagons des trains de marchandises de différents capteurs. Ceux-ci peuvent donner des indications sur la température et la position des wagons et permettre au centre de contrôle de savoir à tout moment où se trouve chaque wagon et dans quel état.

Des études sur les lignes de bus

Ces nouvelles technologies ferroviaires visent, à partir de 2025, à augmenter le nombre de trains en circulation, à resserrer les cadences horaires, ainsi qu'à mieux informer des éventuelles perturbations.

Les CFF planchent sur la mobilité du futur, car ils estiment qu'un changement est à l'oeuvre. "Il y a 20 ans, nous étions une compagnie de chemin de fer, nous sommes aujourd'hui des prestataires de service en mobilité", a souligné Andreas Meyer.

Le directeur a évoqué la concurrence que représenteraient les lignes de bus de longue distance. "Nous devons réfléchir à cette question: une étude sur ce thème est indispensable", a-t-il affirmé.

En effet, en cas de concessions pour des lignes nationales ou internationales de bus, "cela nous gênerait si les conditions n'étaient pas les mêmes", a indiqué le directeur des CFF. Notamment en termes de salaires et de cotisations sociales.

Freiner la hausse des coûts

Parallèlement, les CFF veulent mettre un frein à la hausse des coûts globaux. L'ex-régie fédérale veut également que le trajet en train reste abordable pour les clients. "Il faut pouvoir faire plus avec moins de moyens", a indiqué M. Meyer, évoquant l'idée de "mobilité intelligente".

Pour rappel, l'ex-régie fédérale a annoncé en septembre le programme d'assainissement RailFit 20/30 qui vise la suppression de 1400 emplois d'ici 2020.

Dans le cadre de ce programme, les CFF veulent accroître leurs recettes et leur taux de remplissage. Pour ce faire, l'ex-régie fédérale compte investir de façon ciblée et renforcer les innovations. Un fonds d'investissement à hauteur de 12 millions de francs a ainsi été constitué pour doper les innovations.

Au total, des investissements à hauteur de 22 milliards sont prévus dans le cadre de cette stratégie, dans l'innovation certes, mais également dans le matériel roulant et l'entretien des infrastructures existantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS