Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme davantage de voyageurs des CFF achètent aujourd'hui leur titre de transport sur internet ou par téléphone mobile, il faut toujours moins de points de vente dans les gares. Les CFF entendent fermer des guichets ces prochaines années, mais le nombre est incertain.

"Il est clair que nous ne pourrons pas simplement ajouter des nouveaux canaux de vente sans réduire les points actuels", a déclaré le président du conseil d'administration des CFF Ulrich Gygi dans la "SonntagsZeitung".

Il y a dix ans, près de la moitié des passagers achetaient encore leur billet au guichet. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'un quart. Les CFF estiment que d'ici dix ans, neuf billets sur dix seront achetés en "self-service", poursuit Ulrich Gygi.

Centrales d'appel

Les alternatives au guichet doivent toutefois bien fonctionner, souligne le président de l'entreprise: outre la vente en ligne, des centrales d'appel pourraient être envisagées, "où quelqu'un répond effectivement au téléphone".

Une offre combinée dans les commerces, à l'instar de la Poste, n'est pas prévue, l'assortiment des billets des CFF étant trop complexe. Un essai de paiement de factures au guichet des CFF a échoué en 2013 après une phase-pilote d'un an et demi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS