Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Les chasses présidentielles françaises, survivance de la monarchie, vont être supprimées pour cause d'économies budgétaires. Une mesure symbolique qui met fin à une longue tradition d'offrir aux invités des chefs d'Etat français le plaisir de la chasse.
Chasse aux faisans, battues de sangliers ou de cerfs, les invités de marque du palais de l'Elysée intéressés pouvaient profiter des grands domaines de chasse de l'Etat français, situés notamment dans les forêts de Marly et de Rambouillet, à quelques dizaines de kilomètres de Paris, et dans le domaine de Chambord.
C'était aussi un moyen pour les dirigeants français de rendre à leurs homologues africains les invitations qu'ils leur avaient accordées pour des safaris en pleine savane.
Peu intéressé par la chasse contrairement à certains de ses prédecesseurs, en particulier Valéry Giscard d'Estaing, le président Nicolas Sarkozy s'était laissé convaincre, à son arrivée au pouvoir en 2007, de les conserver. Il n'a cependant pas hésité à les inclure lundi, dans la liste des économies imposées au "train de vie de l'Etat".
La responsabilité des chasses présidentielles a toujours été confiée par les chefs d'Etat français à un homme de confiance, en raison de l'importance des contacts qui pouvaient se nouer à l'occasion de ses parties de campagne entre gens importants. M. Sarkozy les a confiées à Pierre Charon, son proche conseiller en matière de communication.
Les chasses de prestige deviendront désormais de simples lieux de régulation du gibier, dépendant du ministère de l'Agriculture.
Le colonel libyen Mouammar Kadhafi se livra en décembre 2007 à une spectaculaire partie de chasse au faisan à Rambouillet. Il fut le dernier chef d'Etat étranger connu à participer à une telle chasse privée en France. Ce privilège concluait une visite en France très controversée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS