Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les objectifs de la chasse du gros gibier en altitude ont été atteints en Valais. Une chasse spéciale ne sera donc pas nécessaire, a indiqué mercredi le canton.

Le service valaisan de la chasse attendait des quelque 2400 chasseurs qu'ils abattent notamment 1700 cerfs afin de stabiliser le cheptel. C'est chose faite puisque 1749 bêtes sont tombées.

Avec 2835 chamois tirés, soit 262 bêtes de plus qu'en 2014, l'objectif est atteint là aussi. "Le nombre de chamois prélevés démontre que l'espèce se porte généralement bien et que l'effectif au niveau cantonal est plutôt stable", estime le canton dans un communiqué.

Une analyse détaillée des chamois prélevés par secteurs livrera des informations complémentaires et servira de base pour la planification future de la chasse de l'espèce. Les députés au Grand Conseil se sont inquiétés en septembre dernier de la baisse des effectifs de chamois, particulièrement criante dans la vallée de Conches, et ont invité le gouvernement à analyser la situation.

Chevrettes et sangliers

Les chasseurs ont abattu 342 chevrettes, soit trente de plus qu'en 2014. Mais "une appréciation plus fine pourra intervenir lorsque les tirs de brocards seront connus, après le 24 octobre", précise le canton.

Quant aux sangliers, 23 sont tombés sous les balles des chasseurs, mais ils seront encore dans le viseur durant la chasse basse. Le canton ne déplore aucun incident fâcheux durant cette chasse haute.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS