Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'automobiliste ivre qui a tué un ouvrier sur l'autoroute près de Lausanne et celui qui a volontairement fauché un gendarme à Trélex (VD) vont rester en détention. Les deux procureurs ont demandé leur mise en détention provisoire au Tribunal des mesures de contraintes.

Cette cour devrait statuer ce week-end déjà, a indiqué vendredi à l'ats Philippe Jaton, porte-parole de la Police cantonale vaudoise. La nouvelle procédure pénale impose aux procureurs chargés des enquêtes de passer par le Tribunal des mesures de contraintes pour que les prévenus soient placés en détention provisoire.

Les juges peuvent refuser l'incarcération s'ils estiment la demande non fondée. La mise en détention provisoire est prévue notamment en cas de risque de fuite, de collusion ou de récidive.

Les deux accidents se sont produits mercredi soir. Dans le premier cas, un conducteur français de 27 ans a renversé un ouvrier bâlois de 24 ans juste après être entré sur l'A9 à la Blécherette. Il a ignoré la signalisation du chantier. Son taux d'alcoolémie était de 1,9 pourmille.

Le second est un Marocain de 24 ans qui a délibérément foncé sur un gendarme qui voulait le contrôler près de Trélex, sur la Côte vaudoise, avant d'être rattrapé après une embardée. Le gendarme de 59 ans a eu les deux jambes fracturées.

ATS