Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chiffres d'affaires du commerce de détail, en particulier dans les denrées alimentaires, ont rebondi en juin après deux mois de baisse consécutifs (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les ventes du commerce de détail ont rebondi en juin après deux mois de baisse consécutifs. Elles ont augmenté de 1,1% sur un an en termes nominaux.

Corrigés de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, les chiffres d'affaires du commerce de détail ont également progressé de 1,5% en termes réels par rapport à juin 2016, selon des résultats provisoires publiés mercredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). L'évolution en termes réels tient compte du renchérissement.

Sur un mois et ajustés des variations saisonnières, les revenus nominaux du commerce de détail ont progressé de 0,5%. Ils ont crû de 0,8% en termes réels.

Sans les stations-service et corrigés de l'effet des jours ouvrables et fériés, les chiffres d'affaires du commerce de détail ont également connu une hausse, de 0,9% en termes nominaux sur un an. En termes réels, l'augmentation a atteint 1,4%.

Plus mitigé dans le non alimentaire

Les revenus du commerce de détail de denrées alimentaires, boissons et tabac ont enregistré une hausse de 3% en termes nominaux et de 3,1% en termes réels.

Le bilan est plus mitigé dans le secteur non alimentaire. Les ventes ont reculé de 1,1% en termes nominaux. Elles ont en revanche légèrement augmenté en termes réels (+0,1%).

Ajustés des variations saisonnières, les chiffres d'affaires, hors apport des stations-service, ont progressé de 0,5% en juin en termes nominaux sur un mois et de 0,7% en termes réels.

Les revenus du commerce de détail de denrées alimentaires, boissons et tabac ont augmenté de 0,4% en termes nominaux et de 0,6% en termes réels comparé à mai. Ceux du secteur non alimentaire ont en revanche reculé de 0,1% en termes nominaux, mais progressé exactement à l'inverse en termes réels.

ATS