Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cinq suspects liés à l'attentat de Nice, âgés de 22 à 40 ans, ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

KEYSTONE/AP/CLAUDE PARIS

(sda-ats)

Cinq suspects, en contact avec le tueur avant l'attentat de Nice, ont été mis en examen jeudi soir par des juges antiterroristes, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. Ils ont été placés en détention provisoire.

Trois des cinq suspects, un Tunisien et deux Franco-Tunisiens, ont notamment été mis en examen pour "complicité d'assassinats en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste", a précisé le parquet.

Un couple d'Albanais, dont la femme a également la nationalité française, et l'un des deux Franco-Tunisiens ont également été mis en examen pour "infractions à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste". Ces trois derniers suspects sont soupçonnés d'avoir participé à la fourniture du pistolet avec lequel le tueur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, a tiré sur des policiers avant d'être abattu.

Tous les cinq, âgés de 22 à 40 ans, ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS