Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est désormais à Genève, et plus dans le canton du Jura, que les citoyens paient le plus d'impôts. L'indice des charges fiscales cantonales pour 2012 ne montre sinon pas de grands changements dans les différences entre les cantons.

Sur la première marche du podium, on retrouve Zoug, qui présente la valeur la plus basse (13,6%), entouré par Schwyz et Nidwald, indique un communiqué de l'Administration fédérale des finances (AFF). A noter que les citoyens du Zoug ont accepté le 26 novembre de nouveaux allègements fiscaux.

A l'opposé, on retrouve les cantons romands, les Grisons et Berne. La moyenne nationale se situe à 26,8%, soit 2% de plus que pour 2011. La raison de cette hausse est mathématique: la manière de calculer le potentiel de ressource a en effet été modifiée cette année.

Le Tessin devant les autres

Les Tessinois sont les latins qui paient le moins d'impôts. La charge fiscale de leur canton est en effet de 25,8%. Neuchâtel, avec 29,7%, arrive en deuxième position. Il est suivi par Fribourg (30,3%), le Valais (30,4%), Vaud (30,8%), les Grisons (31,2%), Berne (31,6%), le Jura (33,2%) et Genève (35,4%).

Par rapport à 2008, année durant laquelle la nouvelle péréquation financière a été introduite, c'est à Genève que la charge a le plus augmenté (+3,9 points) et à Obwald qu'elle a diminué le plus fortement (-6,8 points).

ATS