Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cloches de Notre-Dame de Paris et de nombreuses églises en France sonneront samedi à midi en soutien aux chrétiens d'Orient. Cette initiative est en train de faire tache d'huile à l'étranger. Le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) y participera.

"Par ce geste, il s’agit de manifester notre soutien à nos frères d’Orient qui vivent une situation tragique. L’actualité nous rappelle régulièrement les épreuves qu’ils subissent. De nombreux chrétiens de notre diocèse se sont mobilisés pour les soutenir, les aider de multiples façons, et les rejoindre par la prière", écrit le diocèse de LGF sur son site internet.

L'opération est organisée le jour de la fête de l'Assomption. A cette occasion, l'évêque Charles Morerod appelle les fidèles à "confier les chrétiens d'Orient à Marie", afin qu'elle "les conforte dans leur foi et nous aide à garder éveillée dans notre cœur cette attention à nos frères souffrants".

Dans des dizaines de diocèses

Jeudi, une cinquantaine de diocèses en France avaient annoncé leur intention de participer à cette opération lancée par des laïcs et promue notamment par l'archevêque de Lyon, Philippe Barbarin.

Deux diocèses espagnols, dont celui de Madrid, tous les diocèses de Belgique et du Luxembourg ainsi que celui de Montréal ont annoncé leur intention de s'associer à l'opération, selon une porte-parole du diocèse de Lyon. Un mot-dièse, #ChristianBells, a été créé sur twitter pour cette opération.

"Il me paraît bon que nous nous souvenions spécialement ce jour-là (...) que les douleurs anciennes des chrétiens d'Orient ont connu une aggravation il y a un an", a souligné dans une lettre le cardinal de Paris André Vingt-Trois, faisant référence à l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI) lancée en juin 2014.

Appel du pape

En juillet dernier, le pape François a appelé à la fin du "génocide" des chrétiens au Moyen-Orient et ailleurs. Il a dénoncé une "Troisième guerre mondiale par morceaux" dans laquelle des tortures et des persécutions sont infligées aux chrétiens.

Au moins 300'000 chrétiens ont fui la Syrie depuis le déclenchement de la guerre en 2011. Il ne reste qu'environ 400'000 chrétiens en Irak, contre 1,4 million en 1987.

ATS