Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ministre de la justice Simonetta Sommaruga renvoie une partie de ses collaborateurs sur les bancs de l'école: dans le cadre d'atelier d'écriture d'une journée, ceux-ci apprennent à rendre plus intelligibles les notes d'allocution prises pour leur cheffe.

Depuis son entrée en fonction à la tête du Département fédéral de justice et police (DFJP) à la fin 2010, la conseillère fédérale et son équipe estiment que les notes rédigées par les spécialistes pour ses prises de paroles publiques ne sont pas satisfaisantes.

Les textes présentés doivent même souvent être revus plusieurs fois, a expliqué à l'ats le porte-parole du DFJP, Guido Balmer, confirmant une information publiée lundi sur le site Internet de la "Neue Zürcher Zeitung".

Simonetta Sommaruga a donc décidé de prendre le mal à la racine: depuis la fin du mois d'avril, elle a mis en place onze séminaires de formation d'une journée destinés aux quelque 100 employés de son département. Ceux-ci y apprennent à rédiger des textes de manière à ce que les discours de la ministre soient clairs et intelligibles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS