Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bogota - Les Colombiens ont commencé à voter pour désigner un successeur au populaire président Alvaro Uribe. Deux candidats, l'ancien ministre de la défense Juan Manuel Santos et l'ex-maire de Bogota Antanas Mockus, se détachent nettement dans les sondages.
Si les deux hommes sont crédités de plus 30% des intentions de vote, loin devant les sept autres candidats, un second tour semble toutefois inévitable. Ils présentent des profils opposés.
Juan Manuel Santos est l'héritier politique du chef de l'Etat conservateur sortant, empêché par la cour constitutionnelle de briguer un troisième mandat. M. Mockus, lui, est le candidat du Parti Vert, qui ne compte que quelques députés au parlement.
M. Mockus a attiré à lui les jeunes électeurs, les citadins et les classes moyennes. De son côté, Santos a cherché à s'appuyer sur les classes défavorisées et les campagnes.
Quelque 30 millions de Colombiens sont appelés aux urnes. En cas de ballottage, un second tour est prévu le 20 juin. Près de 340'000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour garantir la sécurité.
Malgré cela, deux enfants et deux paramilitaires ont été tués samedi dans deux incidents distincts en Colombie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS