Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les orateurs de la manifestation "Faites la Liberté" organisée par le Mouvement autonomiste jurassien à Moutier (BE) entonnent la Rauracienne à l'issue de la partie officielle. Au centre, la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Les communes jurassiennes veulent accueillir Moutier (BE). Elles ont délivré samedi devant plus de 500 personnes ce message aux Prévôtois à l'occasion de "Faites la liberté", la dernière grande manifestation des autonomistes avant le vote du 18 juin.

Une semaine après les partisans du maintien de la cité prévôtoise dans le canton de Berne, c'était au tour des militants autonomistes et des autorités communales et cantonales jurassiennes d'investir la Sociét'halle à Moutier. Et comme le veut la tradition, le public a entonné la Rauracienne, hymne du canton du Jura.

Le comité d'organisation avait convié à cette édition de "Faites la liberté" toutes les communes jurassiennes. Pour le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ), il était important de montrer aux Prévôtois la solidarité affichée par le canton du Jura.

De nombreux élus jurassiens ont fait le déplacement à Moutier: des maires, des membres d'exécutifs communaux, des ministres, le président du Parlement et des figures emblématique du combat jurassien comme François Lachat.

Choix des Prévôtois

"Aujourd'hui, Moutier connaît nettement mieux son avenir dans le canton du Jura que son avenir dans le canton de Berne", a lancé la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot en faisant allusion aux engagement du Parlement. La ministre estime que se contenter du statu quo, c'est renoncer à toute ambition.

La ministre jurassienne en est persuadée, un oui le 18 juin sera vécu dans l'enthousiasme et non dans l'indifférence. Elle a souligné que le transfert de Moutier sera un événement marquant dans l'histoire de la Suisse qui illustrera la vitalité de son fédéralisme et de sa démocratie.

"Le 18 juin la liberté éclora", a lancé sous les applaudissements des quelque 500 à 600 personnes le maire de Delémont Damien Chappuis en soulignant qu'il y a une place d'honneur pour Moutier dans le Jura. "Nous vous attendons les bras ouverts pour construire avec vous notre destinée commune", a ajouté le maire du chef-lieu jurassien.

Optimisme pour le 18 juin

Les étendards de toutes les communes jurassiennes étaient dressés au bas de la tribune. "Votre canton actuel ne vous propose que la peur et la menace comme programme d'avenir, comme il l'a toujours fait", a lancé le maire de Porrentruy Pierre-Arnauld Fueg. Il a appelé les Prévôtois à oser franchir le pas en votant oui le 18 juin.

Pour les centaines de partisans du départ de Moutier présents à la manifestation du MAJ, l'issue du scrutin ne laisse aucune place au doute. "Prévôtoises, Prévôtois, dans un mois, nous aurons rejoint la République et canton du Jura", a déclaré le maire autonomiste de Moutier Marcel Winistoerfer.

Dans une ambiance surchauffée, le directeur de campagne du comité "Moutier, ville jurassienne", a appelé à poursuivre le combat pour convaincre les indécis. "Nous ne céderons aucune once de conviction et de vigueur dans le travail", a lancé Laurent Coste en accusant les "opposants" de déverser des monceaux de contrevérités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS