Navigation

Les compagnies aériennes prévenues des risques d'éruptions solaires

Egalement à l'origine des aurores boréales, les éruptions solaires sont causées par une reconfiguration brutale et soudaine du champ magnétique solaire (archives). KEYSTONE/AP NASA/SDO/AIA sda-ats
Ce contenu a été publié le 21 novembre 2019 - 00:01
(Keystone-ATS)

Un nouveau service de météo spatiale alerte les compagnies aériennes en temps réel sur les risques d'éruptions solaires. Ce phénomène naturel marqué par un bombardement de particules électro-magnétiques peut perturber les communications à bord des avions.

Opérationnel depuis le 7 novembre, ce service en continu repose sur les données recueillies par les centres de météorologie spatiale de 17 pays (dont Etats-Unis, Chine, Russie, France, Belgique, Canada et Royaume-Uni), a annoncé mercredi l'agence des Nations unies spécialisée dans le transport aérien, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Le nouveau service s'intéresse surtout aux phénomènes solaires susceptibles d'avoir une incidence sur les communications haute fréquence, les systèmes de navigation par satellite, ainsi que sur les niveaux de rayonnement à bord des avions, selon un communiqué de l'OACI, agence basée à Montréal.

Reconfiguration brutale

Les grandes éruptions solaires, qui se produisent dans la couronne, la zone la plus externe du soleil, peuvent provoquer des orages magnétiques qui présentent des "risques sérieux" pour le bon fonctionnement des satellites, des avions, des réseaux électriques, des communications électroniques et de tout ce qui repose sur les ondes électro-magnétiques, souligne l'OACI.

Les éjections de particules solaires "très énergétiques" sur la Terre peuvent également mener à une augmentation considérable des niveaux de rayonnement dans l'atmosphère, aux altitudes de croisière des avions et même au niveau du sol, en fonction de leur intensité, précise l'agence.

Egalement à l'origine des aurores boréales, les éruptions solaires sont causées par une reconfiguration brutale et soudaine du champ magnétique solaire.

Radars hors d'usage

Le 4 novembre 2015, une éruption solaire avait mis hors d'usage les radars des grands aéroports du sud de la Suède pendant plusieurs heures. Et dans la nuit du 12 au 13 mars 1989, une autre éruption avait entraîné une panne d'électricité pendant plus de neuf heures au Québec.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.