Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme américain des marchés financiers, a déclaré mardi que les problèmes entourant l'entrée en Bourse de Facebook devaient être examinés, tout en disant qu'ils ne devaient pas ébranler la confiance des investisseurs à l'égard des marchés.

"Je pense qu'il y a beaucoup de raisons d'avoir confiance dans nos marchés et dans leur intégrité, mais il y a des questions qu'il faut regarder, en particulier s'agissant de Facebook", a déclaré à des journalistes la présidente de la SEC Mary Schapiro, à l'issue d'une audition au Sénat.

Facebook a connu des débuts difficiles, rencontrant des problèmes de cotation quelques minutes après son entrée en Bourse. L'action a plongé lundi de près de 11% et baissait encore mardi, les investisseurs s'interrogeant sur les perspectives économiques du groupe de réseau social.

ATS