Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les conseillers fédéraux PLR Didier Burkhalter et Johann Schneider-Ammann doivent jouer un rôle actif dans la campagne électorale de 2011, estime le président du parti Fulvio Pelli. Ils vont renforcer leur présence face à la base du parti et dans la population.
Tous les partis utilisent les conseillers fédéraux comme locomotives dans leurs campagnes électorales, déclare Fulvio Pelli dans une interview à l'hebdomadaire dominical "Sonntag". Mais le PLR ne le fera "pas de manière aussi provocante que les autres", dit-il. Son président ne précise pas si les portraits de Didier Burkhalter et Johann Schneider-Ammann figureront sur les affiches.
Il est clair "qu'ils resteront des conseillers fédéraux et ne deviendront pas des soldats du parti". Toutefois, ils ne doivent pas seulement être "les conseillers fédéraux les plus appréciés, mais aussi les plus connus". "Nous travaillons mieux que nous communiquons", admet Fulvio Pelli.
Le président du PLR remet en question l'actuel code de conduite selon lequel deux mois avant les élections cantonales, les membres du gouvernement ont uniquement le droit de s'exprimer sur des objets de votations fédérales. "Les autres partis ne le respectent pas", estime Fulvio Pelli. Le Conseil fédéral doit dire si ces règles sont encore valables. "Si c'est le cas, elles doivent l'être pour tous".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS