Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La dirigeante conservatrice de Basse-Autriche, Johanna Mikl-Leitner, se félicite des résultats de l'élection de ce dimanche avec sa fille.

KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER

(sda-ats)

Le nouveau gouvernement autrichien de droite a remporté un premier test dimanche. Les conservateurs de l'ÖVP ont conservé de justesse leur majorité absolue dans leur bastion de Basse-Autriche (est), selon des projections.

Le parti du chancelier Sebastian Kurz a obtenu 49,6% des voix, en recul de 1,2 point, alors que les sociaux-démocrates du SPÖ ont progressé, à 23,9% (+2,3 points). Les populistes du Parti de la liberté (FPÖ), alliés à M. Kurz au niveau fédéral, ont quant à eux progressé de six points, à 14,9%.

Le résultat du parti d'extrême droite est toutefois inférieur à ce que pronostiquaient les sondages. Le chef de file régional du FPÖ, Udo Landbauer, était dans la tourmente après la révélation mardi de l'existence d'un corpus de chants nazis au sein la corporation pangermaniste Germania, dont il est un dirigeant.

Ejectés du parlement fédéral lors des législatives d'octobre, les Verts obtiennent 6,4% des voix. Avec 5,2%, les libéraux de Neos obtiennent aussi le quorum pour siéger au parlement régional. La Basse-Autriche, située à la frontière avec la Slovaquie et la République tchèque, est le plus étendu des Länder du pays et le deuxième plus peuplé après celui de Vienne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS