Navigation

Les consommateurs sont mieux informés sur l'origine du bois

Ce contenu a été publié le 20 mai 2014 - 19:55
(Keystone-ATS)

Les consommateurs sont de mieux en mieux informés sur l'origine du bois, que ce soit pour un meuble ou des planches de bricolage. En 2013, 96% des déclarations étaient correctes pour l'espèce et 71% pour la provenance. Le critère géographique pourrait néanmoins être amélioré, selon le Bureau fédéral de la consommation (BFC).

La déclaration du bois est obligatoire depuis le 1er janvier 2012. Bien que l'on manque de recul pour des comparaisons, les chiffres sont en progrès sur deux ans. L'indication de l'espèce a gagné 5 points de pourcentage par rapport à 2012 tandis que la provenance a carrément passé de 57% à 71% l'an dernier, indique mardi le BFC.

La déclaration de provenance peut encore être améliorée, notamment pour des meubles constitués principalement de bois massif et de bois raboté. Plus de 300 produits ont été contrôlés dans une centaine d'entreprises de toute la Suisse.

L'obligation de déclarer s'applique aux bois ronds, aux bois bruts et à certains produits en bois massif dont l'espèce et la provenance sont relativement faciles à déterminer.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.