Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les automobilistes pourront circuler sans entrave dans l'actuel tunnel du Gothard pendant tous les travaux de construction du deuxième tube (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La planification sommaire du deuxième tunnel routier au Gothard est faite. Le Conseil fédéral a adopté mercredi le projet général de construction de l'ouvrage accepté par 57% des Suisses en votation l'an dernier. Les travaux devraient débuter au plus tôt en 2020.

C'est la première étape de planification importante pour le second tube. Selon le projet, il traversera le massif du Gothard parallèlement au tunnel actuel, à une distance de 70 mètres à l'est. Les portails aménagés à Göschenen et Airolo lors de la construction du premier tube seront maintenus.

Les centres d’entretien situés à proximité des portails serviront à l’exploitation et à l’entretien des deux galeries. Les quatre puits d’aération existants continueront d’être utilisés.

La construction du second tube générera près de 6,3 millions de tonnes de matériaux d’excavation. Quelque 2,8 millions de tonnes de roche serviront à renaturer les rives du lac d’Uri, environ 2,5 millions de tonnes iront au remodelage du terrain et au recouvrement partiel de l’autoroute dans le secteur d’Airolo.

Dans le fond de la vallée, une jonction autoroutière sera optimisée et un viaduc démoli. Les matériaux d’excavation seront transportés par rail ou par convoyeurs à bande. Les eaux de chaussée polluées du tunnel seront séparées de l’eau de source de la montagne. Une galerie technique sera aménagée sous la chaussée du nouveau tunnel. Une ligne à courant fort pourra y être installée ultérieurement.

2 milliards hors TVA

Les cantons d’Uri et du Tessin ainsi que les communes concernées ont été associés à l’élaboration du projet général. Les organisations environnementales ont été informées. D'après le budget actuel établi pour le projet général, la construction du second tube devrait s'élever à quelque 2 milliards de francs hors TVA, avec une marge de 10%, ce qui confirme le montant des études antérieures.

Le projet définitif devrait suivre au printemps 2018. Le lancement des travaux principaux dépendra de la durée d'approbation des plans et des éventuels recours. Il est prévu dans le meilleur des cas pour 2020 et la fin du gros oeuvre pour 2025 au plus tôt, pour une ouverture pas avant fin 2027.

Circulation assurée

Les travaux ne restreindront en rien la circulation dans le tube actuel. Une fois le deuxième tunnel achevé, la réfection du premier sera réalisée. Cette étape est programmée pour 2028 à 2030 afin que les deux tubes puissent être en service à partir de 2030.

Comme promis, les deux galeries seront alors mises en service sur une seule voie, conformément à l’article constitutionnel sur la protection des Alpes. L'autre voie servira de bande d’arrêt d’urgence. La capacité actuelle de maximum 1000 voitures par heure et par direction avec le système de régulation du trafic sera ainsi maintenue et la sécurité nettement améliorée par la disparition du risque de collisions frontales ou latérales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS