Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cours pour propriétaires de chiens ne devraient plus être obligatoires (archives).

KEYSTONE/MAXIME SCHMID

(sda-ats)

Les propriétaires de chiens ne devraient plus être obligés de suivre des cours. Par 22 voix contre 18 et 2 abstentions, le Conseil des Etats a adopté jeudi une motion de Ruedi Noser (PLR/ZH). Le National doit encore se prononcer.

Les formations obligatoires pour obtenir une attestation de compétences ont été introduites en 2008. Selon Ruedi Noser, elles ont été adoptées sous le coup de l'émotion après plusieurs attaques sanglantes commises par des chiens. Cette manière d'agir s'est révélée très chère et entraîne trop des lourdeurs administratives.

On a des problèmes plus importants à régler que de sanctionner des retraités qui ne suivent pas de cours ou que d'obliger une famille qui immigre en Suisse à les suivre, a lancé le Zurichois. D'autant plus que le bilan est plutôt mitigé. Il n'est ainsi pas possible d'imputer à la formation une baisse des incidents ou un meilleur comportement des propriétaires.

Le Conseil fédéral ne tire pas les mêmes conclusions. La population, les détenteurs de chiens et les autorités vétérinaires approuvent les formations obligatoires. Même si cela ne peut être établi sans équivoque, la plupart des propriétaires ont constaté des changements positifs dans leur comportement.

Il est évident qu'un chien bien éduqué mordra moins, a relevé Alain Berset. Le conseiller fédéral a toutefois reconnu que des améliorations sont nécessaires. Les exigences qui s'appliquent à l'acquisition de chaque chien supplémentaire sont trop strictes. Un assouplissement est en cours d'élaboration.

Il y a aussi un manque d'uniformité et de systématique: trop de personnes ne suivent pas les cours. Une procédure de consultation sera ouverte cet été.

ATS