Toute l'actu en bref

Un cycliste et un automobiliste sur deux ne connaissent pas les règles de la circulation dans les ronds-points (photo symbolique).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Les cyclistes sont particulièrement vulnérables dans les giratoires. Afin de mieux les protéger, différentes associations ainsi que les polices cantonales lancent une campagne de sensibilisation intitulée "Priorité à la prudence".

Plus de 900 cyclistes, dont 100 au guidon d'un vélo électrique, sont victimes d'un grave accident chaque année en Suisse. Dans un cas sur deux, il s'agit d'une collision avec une voiture, écrit mardi le bureau de prévention des accidents (bpa).

La cause la plus fréquente est le non-respect du droit de priorité. Alors qu'aux carrefours ordinaires, la responsabilité de l'accident incombe à l'automobiliste dans 60% des cas, elle passe à 90% dans les ronds-points.

Une étude menée par l'Institut LINK montre qu'un automobiliste mais aussi un cycliste sur deux ne connaît pas les règles de la circulation applicables aux ronds-points. Or il est important de savoir que dans un giratoire, les cyclistes peuvent déroger à la règle de rouler sur le bord droit de la voie et qu'ils sont autorisés à circuler au milieu. Cette pratique améliore leur visibilité.

La campagne de sensibilisation est entre autres soutenue par Pro Velo, l'ATE, la Suva et le TCS.

ATS

 Toute l'actu en bref