Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le casque est important surtout pour les enfants. Leur expérience du trafic est moins développée (archives).

Keystone/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

De plus en plus de cyclistes portent un casque. En 2016, près d'un cycliste sur deux (49%) protégeaient leur tête, soit 2% de plus qu'en 2015. Le nombre d'enfants avec casque a aussi augmenté.

Chez les enfants jusqu'à 14 ans, plus des deux tiers (69%) portent un casque; ils n'étaient que 60% en 2014. Selon le bureau de prévention des accidents (bpa), il est important que les petits protègent leur tête.

Le risque d'accident est plus élevé. Leurs capacités motrices et cognitives ne sont pas encore pleinement développées. De plus, ils sont inexpérimentés dans le trafic routier.

Vélos électriques

Le bpa regrette que certains utilisateurs de vélos électriques rapides (jusqu'à 45km/h) n'utilisent pas de casque. Son port est obligatoire depuis le 1er juillet 2012, mais 14% de cyclistes ne tiennent pas compte de cette recommandation.

Dans la catégorie des vélos électriques lents, prisés par les aînés, le taux du port du casque est également en recul. Moins de deux tiers des usagers le portent (60%), alors qu'ils étaient 67% en 2015.

Seul un casque bien ajusté réduit le risque de blessures graves à la tête: l'espace entre le bord du casque et le sommet du nez doit être de deux doigts, les lanières bien serrées des deux côtés et on doit pouvoir mettre un doigt entre le menton et la jugulaire, rappelle le bpa.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS