Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les déchets genevois incinérés dans une nouvelle usine dès 2023

L'actuelle usine d'incinération de déchets des Cheneviers appartiendra au passé à partir de 2023. Elle va être remplacée par un bâtiment moderne et mieux adapté aux besoins (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le canton de Genève disposera à partir de 2023 d'une usine de traitement et de valorisation des déchets flambant neuve. Mardi, la première pierre de "Cheneviers IV" a été posée, ont indiqué les Services industriels de Genève (SIG).

La nouvelle usine a été redimensionnée aux besoins futurs, moins importants qu'aujourd'hui et en net recul par rapport à ce qui avait été envisagé il y a 25 ans. "Cheneviers III", inauguré en 1993, devait à l'origine traiter 400'000 tonnes de déchets par an. Elle n'en accueille que 200'000 tonnes à ce jour.

Les Genevois triant de plus en plus leurs déchets, la nouvelle usine a été pensée pour gérer 160'000 tonnes de détritus par an, au maximum. "Cheneviers IV" disposera de deux fours. Elle sera plus moderne et plus respectueuse de l'environnement. Elle produira plus d'énergie à partir d'une quantité moindre de déchets.

Chantier du siècle

Le chantier qui s'ouvre s'annonce compliqué. Il faudra démolir l'usine d'incinération actuelle et implanter le nouveau bâtiment qui va lui succéder sur le même site tout en maintenant l'exploitation durant les travaux. Le coût du projet est estimé à 280 millions de francs, totalement financé par les SIG.

Les travaux seront réalisés en plusieurs étapes. Il s'agira d'abord de démolir "Cheneviers II", puis de construire "Cheneviers IV", qui entrera en service en 2023. Les deux années suivantes seront consacrées à la démolition de "Cheneviers III". Pour les SIG, cet ouvrage représente "le chantier du siècle".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.