Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La hausse des dépenses dans la construction en Suisse s'est poursuivie l'an dernier. Les investissements ont progressé de 3,1% en termes nominaux par rapport à 2013.

Les dépenses avaient augmenté de 3,2% en 2013 et de 3,4% en 2012. Dans le détail, les investissements dans la construction ont progressé l'an dernier de 3,3%, alors que les dépenses pour des travaux d'entretien publics ont affiché une hausse de 0,9%, selon des résultats provisoires publiés mercredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les investissements dans les nouveaux projets de construction se sont accrus de 1,7% en un an, alors que la somme des dépenses dans des projets de transformation a augmenté de 6,5%.

Les maîtres d'ouvrage privés ont plus investi que l'année précédente dans de nouvelles constructions (+2,3%) et dans les transformations (+4,6%). De leur côté, les maîtres d'ouvrage publics ont fortement accru leurs investissements dans des projets de transformation (+9,5%), mais les ont réduits dans les nouvelles constructions (-0,9%).

Réserves de travail en hausse

Dans le bâtiment, les investissements ont augmenté de 3,1% en l'espace d'un an. La hausse se chiffre à 4,5% dans le génie civil. Les maîtres d'ouvrage privés ont accru leurs investissements aussi bien dans le bâtiment (+2,7%) que dans le génie civil (+7,5%).

Les maîtres d'ouvrage publics ont, pour leur part, également investi davantage dans le bâtiment (+5,1%) et le génie civil (+3,8%), note l'OFS.

Les réserves de travail pour l'exercice 2015 étaient en hausse de 2% au jour de référence (31 décembre 2014) par rapport à un an plus tôt, précise l'OFS dans l'enquête suisse sur la statistique de la construction 2014.

ATS