Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur du luxe a profité d'une bonne propension à consommer des touristes en janvier (archives).

KEYSTONE/EPA/MAXPPP/T. SAMSON

(sda-ats)

Les dépenses des touristes internationaux ont grimpé de 17,2% en janvier. Elles ont été portées par un rebond des achats des clientèles chinoise et américaine qui pourrait être de bon augure pour les ventes trimestrielles du luxe.

Après avoir progressé en décembre pour la première fois depuis près d'un an, les achats des touristes chinois ont bondi de 25,2% le mois dernier, dopés par les fêtes du nouvel an chinois plus précoces cette année, selon les chiffres établis par le spécialiste de la détaxe Global Blue.

"Il faudra attendre les chiffres de février pour avoir une vision plus claire de la tendance (...) mais ceux de janvier donnent d'ores et déjà une bonne indication concernant la nette amélioration de la consommation de cette très importante clientèle", indiquent les analystes d'UBS dans une note.

Demande en Chine

Le secteur du luxe profite depuis le second semestre 2016 d'une reprise de la demande en Chine grâce à un regain de confiance des consommateurs, de moindres écarts de prix avec l'Europe et des taxes et contrôles mis en place par Pékin pour lutter contre le marché parallèle des daigus, ces acheteurs qui revendent moins cher d'authentiques produits achetés en Europe.

Il a aussi bénéficié de la ruée des touristes internationaux à Londres, avec la baisse de la livre, et d'un rebond de la fréquentation touristique en France fin 2016, après une année plombée par les attentats de novembre 2015 à Paris.

Touristes américains

Les chiffres de Global Blue pour le mois de janvier témoignent aussi d'une forte hausse (+33,2%) des achats réalisés par les touristes américains, bénéficiant de la vigueur du dollar, et confirment le grand retour de la clientèle russe (+32,3%) grâce à un regain de confiance lié au redressement des cours du pétrole.

La reprise des achats réalisés au Japon s'est elle aussi confirmée (+27,5%), tandis qu'en Corée du Sud où les touristes chinois se ruaient il y a peu, la tendance est restée très négative (-18,7%) pour le cinquième mois consécutif pour cause d'instabilité politique.

Par ailleurs, le rebond des achats touristiques intervenu en France à la fin 2016 s'est poursuivi en janvier (+19,7%) tandis que la baisse de la livre sterling consécutive au vote du Brexit a continué d'attirer massivement les touristes à Londres. Les dépenses y ont ainsi encore grimpé de 45,5%, après des hausses comprises entre 30% et 40% depuis le mois de juillet.

Les chiffres de Global Blue ne prennent pas en compte les dépenses effectuées aux Etats-Unis, à Hong Kong et à Dubaï, où les opérations de détaxe n'existent pas.

ATS