Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sans surprise, le Grand Conseil valaisan a rejeté jeudi l'initiative pour un salaire minimum de 3500 francs. L'objet, porté par la gauche et les syndicats, sera soumis au peuple.

Le député socialiste Jean-Henri Dumont s'est employé à démontrer l'indécence de certains salaires et la pertinence de l'initiative qui vise à diminuer le nombre de travailleurs pauvres, ou "working poor", en vain. Les députés l'ont refusé par 98 voix contre 23.

Mercredi, tous les partis, à l'exception de la gauche, avaient annoncé qu'ils s'opposeraient à cette initiative, tout en reconnaissant que les rémunérations indécentes constituent un réel problème. "J'attends de voir les solutions que les partis de droite apporteront", a relevé Jean-Henri Dumont, qui se réjouit de voir le peuple trancher.

Esther Waeber-Kalbermatten, présidente du gouvernement valaisan, a assuré le Parlement que son département mettrait tout en oeuvre pour promouvoir les conventions collectives de travail (CCT) dans tous les secteurs. Et notamment dans l'agriculture et le commerce de détail.

Votation fédérale

Des textes similaires à celui rejeté par le Parlement valaisan ont été débattus dans d'autres cantons. En 2011, les citoyens vaudois et genevois, ont rejeté une initiative instaurant le principe d'un salaire minimum cantonal. Le droit à un salaire minimum a en revanche été accepté par les Neuchâtelois.

Sur le plan fédéral, le peuple devra se prononcer sur l'initiative "pour la protection de salaires équitables" portée par l'Union syndicale suisse (USS). Elle demande l'encouragement des CCT et, pour les secteurs où cela n'est pas possible, l'introduction d'un salaire minimum de 22 francs de l'heure.

L'objet a été rejeté par le Conseil fédéral. Il estime que le texte remet en question les mécanismes de fixation des salaires qui ont fait leurs preuves en Suisse depuis des décennies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS