Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les demandes d'asile sont en baisse, mais l'évolution de la situation sur les routes migratoires reste incertaine (archives).

KEYSTONE/AP/MARCOS MORENO

(sda-ats)

Le nombre de demandes d'asile a baissé de 14,3% au premier semestre par rapport à la même période de l'an dernier. Malgré cette diminution, l’évolution de la situation dans les régions en conflit et sur les routes migratoires reste incertaine, selon le SEM.

Durant les six premiers mois de 2018, 7820 demandes d’asile ont été présentées en Suisse, indique vendredi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Pour le seul mois de juin, la baisse atteint même 23,7% par rapport au même mois de 2017, soit 1246 demandes.

Durant ce mois de juin dernier, le SEM a traité 2270 demandes d’asile en première instance. Parmi elles, 419 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 379 sur la base de l’accord de Dublin), 589 à l’octroi de l’asile et 766 à l’admission provisoire.

Le nombre de cas en suspens en première instance s’élève à 15'737. Il a baissé de 875 unités par rapport au mois précédent. Dans l'autre sens, 573 personnes ont quitté la Suisse en juin dernier sous le contrôle des autorités ou ont été rapatriées.

La Suisse a demandé la prise en charge de 551 requérants à d’autres Etats Dublin, et 176 ont été transférés dans l’Etat compétent. La Suisse a, quant à elle, reçu 585 demandes de prise en charge émanant d’autres Etats Dublin, et 127 personnes ont été transférées dans notre pays.

Les mêmes pays de provenance

La provenance des migrants ne change guère. En juin, 222 demandes d'asile ont été déposées par des Erythréens (- 52), 122 par des Afghans (+ 31), 112 par des Syriens (- 2), 101 par des Géorgiens (+ 12) et 71 par des Sri Lankais (+ 15).

Faisant le point sur le programme de réinstallation du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), le SEM constate que la Suisse a pour l'heure accueilli 972 des 2000 migrants qu'elle s'est engagée à prendre en charge d'ici fin 2018. Rien qu'en juin, 104 migrants sont arrivés. Ce programme s’adresse à des personnes particulièrement vulnérables qui se trouvent en Syrie et dans les pays voisins, auxquelles le HCR a reconnu le statut de réfugié.

Accueil d'urgence

Dans le cadre des mesures d'urgence, 37 personnes évacuées de Libye au Niger sont arrivées encore en Suisse le 27 juin. Elles figureront dans les statistiques de juillet.

Quarante étaient déjà arrivées en avril, tandis que quelques-unes sont encore attendues ces prochaines semaines, note le SEM. Berne s'est engagé il y a six mois à accueillir jusqu’à 80 réfugiés ayant particulièrement besoin d’être protégés que le HCR souhaitait évacuer de Libye dans le cadre d’une mesure humanitaire urgente.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS