Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les dirigeants des deux Corées vont se rencontrer fin avril

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a rencontré lundi les émissaires du président sud-coréen Moon Jae-in en visite à Pyongyang.

KEYSTONE/AP KCNA via KNS

(sda-ats)

Les deux Corées vont organiser fin avril à leur frontière leur premier sommet depuis 2007, a annoncé mardi un émissaire sud-coréen. La Corée du Nord lui a affirmé qu'elle renoncerait à l'arme atomique le jour où la sécurité de son régime serait garantie.

Cet émissaire, Chung Eui-yong, conseiller pour la sécurité du président Moon Jae-in, et quatre autres responsables sud-coréens ont eu une longue rencontre lundi avec le dirigeant Kim Jong Un, qui les a "accueillis chaleureusement" à Pyongyang, selon l'agence nord-coréenne KCNA. Il s'agit des plus hauts responsables sud-coréens à se rendre au Nord depuis dix ans, dans la foulée du rapprochement entamé à l'occasion des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang.

Au cours de ces entretiens, la Corée du Nord a exprimé "sa volonté de dénucléariser la péninsule coréenne, et a clairement dit qu'il n'existe aucune raison de posséder des armes nucléaires si les menaces militaires contre le Nord disparaissent et si la sécurité de son régime est garantie", a rapporté M. Chung à son retour à Séoul.

Depuis la fin de la guerre de Corée en 1953, la Corée du Nord s'est toujours estimée menacée d'invasion militaire américaine, ce qui justifie à ses yeux l'existence de son programme nucléaire et balistique. Les Etats-Unis, de leur côté, posent le renoncement à l'arme nucléaire par Pyongyang comme préalable à toute négociation.

Sommet dans la Zone démilitarisée

Selon M. Chung, le sommet intercoréen aura lieu fin avril dans le village de Panmunjom, au milieu de la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare le Nord du Sud. Si cette annonce est confirmée par le Nord, il s'agira du troisième sommet entre les deux pays depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953). Les deux précédents avaient eu lieu en 2000 et 2007.

La rencontre sera précédée d'une conversation téléphonique entre Kim Jong Un et Moon Jae-in. Les deux dirigeants vont par ailleurs ouvrir une ligne de communication d'urgence "pour désamorcer les tensions militaires et se coordonner étroitement", a poursuivi l'émissaire. Selon M. Chung, la Corée du Nord a promis de suspendre ses essais nucléaires et de missiles pour la durée du dialogue.

Lundi, les discussions entre M. Kim et les émissaires sud-coréens ont duré plus de quatre heures, notamment lors d'un dîner autour d'une grande table ronde à nappe rose au siège du Parti des travailleurs à Pyongyang.

Les émissaires sud-coréens sont censés partir mercredi pour Washington afin de rendre compte de ce voyage. Les Etats-Unis viennent d'imposer de nouvelles sanctions unilatérales au Nord, les plus dures à ce jour d'après M. Trump.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.