Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Les dirigeants du G8 ont fait preuve de "compréhension mutuelle" lors de leurs premières discussions sur l'économie mondiale au Canada. Barack Obama a d'emblée mis la pression sur les Européens afin d'encourager la reprise économique.
"La discussion s'est faite sans controverse, il y a eu beaucoup de compréhension mutuelle", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, à l'issue de la première séance de travail des huit pays les plus industrialisés (Etats-Unis, Russie, Japon, Grande-Bretagne, Canada, France, Italie et Allemagne).
Les Européens, Allemagne en tête, qui ont décidé des plans d'austérité destinés à réduire leur déficit public, sont sous la pression des Etats-Unis qui redoutent que ces mesures étouffent la reprise économique naissante.
Mais, a affirmé la chancelière, "les Etats-Unis n'ont pas essayé de souligner les différences", lors des travaux. "Nous avons tous souligné que nous nous sentions responsables pour une croissance durable".
"J'ai été claire sur le fait que nous avons besoin d'une croissance durable et que croissance et mesures intelligentes d'austérité ne sont pas nécessairement contradictoires", a-t-elle insisté.
Le président américain Barack Obama a appelé ses collègues du G8 mais aussi du G20, qui rassemble pays riches et émergents, à agir ensemble pour éviter une nouvelle crise économique alors que l'inquiétude renaît sur la solidité de la reprise mondiale.
Ce nouvel avertissement, quelques jours après une lettre dans laquelle il appelait déjà ses partenaires à "renforcer la reprise", est apparu comme une nouvelle mise en demeure des Etats-Unis aux Européens, même si plusieurs d'entre eux ont cherché à minimiser les divergences.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS