Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bichkek - Les nouveaux dirigeants du Kirghizstan ont renforcé leur emprise sur le pouvoir après la démission de Kourmanbek Bakiev. Le président déchu s'est réfugié au Kazakhstan, tandis qu'un de ses proches alliés a été arrêté.
Des représentants du gouvernement intérimaire ont confirmé l'arrestation de l'ex-ministre de la Défense Baktybek Kaliev dans le cadre d'une opération policière visant des dizaines d'autres proches collaborateurs du régime Bakiev.
Le président déchu se trouvait, semble-t-il, toujours vendredi matin à Taraz, ville du sud du Kazakhstan, où il est arrivé jeudi soir après des négociations coordonnées par la Russie et les Etats-Unis. Les deux pays tentent d'apaiser les tensions dans ce pays d'Asie centrale où Moscou et Washington disposent chacun d'une base militaire.
Après sa venue au Kazakhstan, M. Bakiev a présenté une démission réclamée avec insistance par le gouvernement intérimaire. Des manifestations avaient fait 84 morts il y a un peu plus d'une semaine et provoqué la chute du président.
Le gouvernement intérimaire du Kirghizstan a par ailleurs confirmé le maintien de la base américaine de Manas, essentielle pour les opérations militaires américaines en Afghanistan. L'accord passé avec le précédent régime sera prolongé d'un an et automatiquement par la suite si aucune partie ne s'y oppose.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS