Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tempêtes hivernales ont notamment provoqué d'importants dommages en Amérique du Nord et en Europe (archives).

KEYSTONE/AP/ROBERT F. BUKATY

(sda-ats)

Les dommages occasionnés par les catastrophes naturelles au niveau mondial ont nettement reculé au premier semestre, atteignant un plus bas depuis 2005. La saison des ouragans survenant en seconde partie d'année pourrait cependant provoquer une envolée des coûts.

Au total, les dégâts se sont chiffrés à 33 milliards de dollars (32,8 milliards de francs) sur les six premiers mois de l'année, un montant divisé par près de deux comparé au premier semestre 2017. Le montant des dommages assurés a également fortement reculé de 33% à 17 milliards, a indiqué mercredi le réassureur allemand Munich Re.

Le bilan humain a aussi été moins dévastateur, avec un recul de 45% à 3000 du nombre de personnes tuées dans des catastrophes naturelles.

Ces chiffres sont en baisse alors que le nombre d'événements d'origine naturelle a augmenté de 50 incidents à 430 pendant la période sous revue, a précisé Munich Re.

Tempêtes hivernales et blizzards

Les tempêtes hivernales en Europe ont notamment provoqué d'importants dommages. Mi-janvier, la tempête Friederike avec des rafales à 200 km/h a ainsi causé principalement en Allemagne pour 2,2 milliards d'euros (2,6 milliards de francs) de dommages, dont 1,7 milliard étaient assurés. Au total, les événements hivernaux ont conduit à 3,9 milliards de dégâts en Europe.

Les tempêtes de neige en Amérique du Nord ont également pesé sur la balance, avec quelque 3,8 milliards de dollars de dommages, dont 2,7 milliards couverts par les assureurs.

En mai et juin, ce sont des pluies diluviennes qui ont occasionné pour 1,6 milliard d'euros (900 millions assurés) de dommages notamment en Allemagne et en France.

Ailleurs dans le monde, l'éruption début juin du volcan Fuego au Guatemala a provoqué la mort de plus de cent personnes. Oman a pour sa part été touché fin mai par une tempête tropicale. Les conséquences du tremblement de terre de magnitude 5,5 qui a touché la région d'Osaka au Japon ne sont quant à elles pas encore claires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS