Toute l'actu en bref

La séance boursière du jour a notamment été marquée par le lancement formel du Brexit par le Royaume-Uni (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé en nette hausse mercredi, dans le sillage de bonnes données américaines. L'indice des 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a gagné 0,75%, clôturant à 8661,53 points.

Le SLI a progressé de 0,70% à 1370,45 points et le SPI de 0,68% à 9608,07 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 23 ont progressé et sept ont reculé.

La journée a été marquée par le lancement formel du Brexit par le Royaume-Uni. La signature d'un décret "sur l'indépendance énergétique" par le président américain Donald Trump a constitué la deuxième nouvelle d'importance du jour.

A New York, Wall Street hésitait sur la direction à prendre en début de séance. Le marché "s'est remis hier (mardi) d'une période morose, mais l'incertitude politique demeure au moment où le Royaume-Uni a déclenché les négociations officielles sur le Brexit", ont écrit les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

"Les marchés encaissent sans problème cette étape de procédure, largement attendue, d'autant que de longues négociations s'annoncent et que l'on ignore largement l'effet sur les économies du Royaume-Uni et de l'Union européenne", ont remarqué dans une note les experts de Briefing.

Par ailleurs, les promesses de ventes de logements ont fortement rebondi en février, dépassant les attentes des analystes, selon les chiffres publiés mercredi par l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Pharmas en hausse

En Suisse, Roche (+0,9%) a décroché aux Etats-Unis l'homologation de son médicament Ocrevus pour le traitement de la sclérose en plaques. Le produit pourrait rapporter jusqu'à 5 milliards de francs annuellement. Cette nouvelle était toutefois largement attendue, ce qui explique l'enthousiasme modéré des investisseurs. Novartis a gagné 1,0% et Nestlé 0,7%.

Syngenta (+1,3%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours avec confirmation de recommandation "buy" par Deutsche Bank. L'analyste table sur une croissance de 0,6% en monnaies locales au 1er trimestre et sur la confirmation par l'agrochimiste de ses objectifs 2017. La direction est confiante que le rachat par ChemChina se concrétisera au 2e trimestre.

Actionnaire du groupe Sika (+1,7%), la holding Schenker-Winkler (SWH) exige un dividende de 96 francs par action au porteur pour 2016 et demande de rejeter la proposition supérieure du conseil d'administration portant sur 102 francs.

Berenberg a relevé nettement l'objectif de cours d'Actelion (+1,2%). La banque hambourgeoise estime que la reprise de la société pharmaceutique bâloise par l'américain Johnson & Johnson se déroulera sans accroc.

Credit Suisse et UBS progressent

Les bancaires Credit Suisse (+0,5%) et UBS (+1,2%) ont gagné du terrain, alors que Julius Baer (-0,1%) en a perdu.

Les autres gagnants notables sont notamment Lonza (+2,3% plus gros gagnant du jour) et Swiss Life (+1,4%), pour lequel Baader Helvea a relevé l'objectif de cours et confirmé "buy" mardi soir, qualifiants les résultats 2016 de solides.

Parmi les perdants, Zurich Insurance (-0,6%) a pris la lanterne rouge. Mardi soir, Baader Helvea a rétrogradé le titre à "hold", après "buy". Selon le courtier genevois, l'action a atteint une valorisation élevée et n'est plus avantageuse. Pour Bâloise (-0,1%), le broker a relevé l'objectif de cours et a confirmé "hold".

Givaudan (-0,2%), Galenica (-0,1%) et Adecco (-0,3%) ont aussi fini dans le rouge.

Vaudoise reste stable

Sur le marché élargi, Vaudoise (stable) a bouclé 2016 sur un recul du bénéfice consolidé. Les primes émises dans l'assurance vie ont plongé de 23,4%, une contre-performance en partie compensée par les autres activités. Le dividende proposé est inchangé.

La veille au soir, la Commission des offres publiques d'achat (COPA) a rejeté une requête d'Aevis Victoria (+0,8%) visant à faire publier par sa cible de reprise Lifewatch (+1,5%) les clauses de confidentialité conclues avec d'autres acquéreurs potentiels. La COPA a également confirmé l'éjection du président de Lifewatch, Robert Bider, du comité d'examen de l'offre. Aevis a lancé une OPA non sollicitée sur la société zougoise.

Leonteq (+4,2%) a poursuivi sa remontée, après une progression de 5% la veille. Depuis début mars, le titre a toutefois perdu 60% de sa valeur.

ATS

 Toute l'actu en bref