Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une des règles de baignade de base est de ne pas sauter dans l'eau après un bain de soleil prolongé (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Trente-quatre personnes se sont noyées dans les eaux suisses jusqu'ici en 2017. Comme les années précédentes, les eaux libres se sont avérées particulièrement mortelles. Vingt personnes ont péri dans un lac, 12 dans une rivière, une dans un étang et une en piscine.

Parmi les victimes figurent 26 hommes, sept femmes et un enfant, selon le bilan intermédiaire de la Société suisse de sauvetage (SSS) publié vendredi. Quinze d'entre elles étaient de nationalité étrangère.

Dans son effort de prévention, la SSS a installé cette année 200 panneaux de règles de baignade sur des plages de lacs ou de rivières. Ils recommandent notamment de ne pas aller nager après avoir bu de l'alcool, de ne pas sauter dans l'eau après un bain de soleil prolongé ni d'utiliser des matelas pneumatiques en eau profonde.

L'organisation mise également sur l'apprentissage de la nage et du sauvetage dès la jeune enfance. Elle met à disposition des écoles des supports pédagogiques à prix coûtants. Pour l'heure, ce matériel n'est disponible qu'en allemand, a précisé à l'ats le responsable de la communication de la SSS Philipp Binaghi.

Elle souligne que l'apprentissage de la nage peut également se faire dans les lacs. Et que cela est même d'autant plus efficace pour sensibiliser aux conditions de nage là où la plupart des noyades se produisent, à savoir en eaux libres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS