Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Ecoles polytechniques veulent plus d'argent de la Confédération

Berne - Les Ecoles polytechniques fédérales (EPF) auront besoin de plus d'argent si elles veulent rester concurrentielles, a averti jeudi le Conseil des EPF. Il demande à la Confédération d'augmenter sa contribution d'au moins 6% chaque année de 2012 à 2016.
"Avec la hausse du nombre d'étudiants, il ne sera plus possible de garantir la même qualité d'enseignement sans moyens supplémentaires", a insisté jeudi Fritz Schiesser, président du Conseil des EPF (CEPF), lors d'une conférence de presse à Berne. "Nous ne voulons pas devoir économiser dans ce domaine", a-t-il dit.
L'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) et celle de Zurich (EPFZ) enregistrent chaque année depuis l'an 2000 une progression des effectifs estudiantins de 4,6%. Pour garder le même taux d'encadrement et assurer la qualité de la formation, le CEPF estime que le financement de la Confédération doit croître de 2% chaque année.
"Il nous faut soit plus d'argent, soit les moyens légaux de diminuer le nombre d'étudiants", a conclut Ralph Eichler, président de l'EPFZ. Or, l'économie réclame plus d'ingénieurs, de chimistes et de spécialistes en informatique bien formés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.