Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si l'armée suisse tenait compte de tous ses soldats, ses effectifs atteindraient 155'000 hommes (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les effectifs de l'armée suisse sont plus grands que ce qu'elle avance: environ 15'000 soldats susceptibles de servir ne sont plus comptabilisés. Alors que l'armée se plaint régulièrement de manquer d'hommes, elle en dispose en réalité de 155'000 et non 140'000.

Plusieurs groupes de soldats ne sont plus recensés par l'armée, ont révélé samedi les journaux alémaniques Tagesanzeiger et Der Bund. Pourtant, ils sont équipés et devraient accepter une mission en cas d'urgence.

L'armée ne tient notamment plus compte des militaires en service long qui ont terminé leur dernier jour de service. Or, selon la loi militaire, ces hommes restent équipés durant quatre ans et peuvent être amenés à s'engager.

Ces soldats ne disposent plus de toutes les connaissances, ils n'ont plus les bons réflexes en matière de sécurité ou pour manier l'arme, explique à l'ats le porte-parole de l'armée Daniel Reist, confirmant les informations des journaux. Ils ne peuvent pas être rapidement utilisés.

Rapidement disponible

Idem pour les recrues: elles ne sont pas enregistrées dans les effectifs, car il leur manque les connaissances pour être opérationnels en cas d'urgence.

Le fait de pouvoir être rapidement disponible et mobilisé est un critère important aux yeux de l'armée. Raison pour laquelle ceux qui ne répondent pas à cette condition, ne sont plus comptabilisés, précise Daniel Reist.

Pour rappel, la réforme de l'armée entre en vigueur dès 2018. Les effectifs seront réduits de 200'000 à 100'000 militaires, avec un effectif réel de 140'000 pour disposer de la marge de manoeuvre nécessaire. Or si l'armée tenait compte de ces 15'000 soldats, elle en comptabiliserait 155'000.

ATS