Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil de Ville de Bienne a adopté mercredi soir une révision totale du Règlement du personnel de la ville. Les femmes pourront travailler jusqu'à 65 ans, voire 69 comme leurs collègues masculins.

A l'issue de débats parfois nourris, les membres du Conseil de Ville ont adopté à une nette majorité la révision totale du Règlement du personnel et du système salarial de la ville.

Le nouveau règlement fixe à 65 ans la fin des rapports de travail pour les femmes et les hommes. Les employés qui le désirent pourront cependant prendre une retraite dès 63 ans et bénéficier d'une rente-pont. En revanche, cette possibilité ne sera plus offerte avant 63 ans.

Comme les femmes touchent l'AVS dès l'âge de 64 ans, une employée biennoise qui souhaitera travailler jusqu'à ses 65 ans touchera durant une année son salaire et sa rente AVS. Quant aux employés particulièrement zélés, hommes comme femmes, ils pourront demander à travailler jusqu'à 69 ans.

La minorité de la commission, le Parti socialiste (PS) et les Verts n'ont pas voulu de ces modifications. Les Vert'libéraux ont fait pencher la balance avec les élus de droite en faveur du projet du Conseil municipal à majorité de gauche.

Congé parternité plus long

Ce nouveau règlement introduit aussi un congé paternité de quatre semaines. Jusqu'à présent, la Ville accordait cinq jours de congé paternité. Autre nouveauté, aucun salaire ne sera désormais inférieur à 4000 francs pour une occupation à plein temps.

Pour la majorité des élus, le nouveau Règlement du personnel doit permettre à la Ville d'être un employeur attractif sans pour autant déroger au principe de la neutralité des coûts.

ATS