Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les sauveteurs n'ont pas encore pu entrer en contact avec les enfants dans la grotte de Tham Luang.

KEYSTONE/AP/SAKCHAI LALIT

(sda-ats)

Les recherches se poursuivaient dimanche pour tenter de retrouver douze enfants et leur entraîneur de football pris au piège depuis huit jours dans une grotte, au nord de la Thaïlande. Les conditions météorologiques se sont enfin améliorées.

Les adolescents, âgés de 11 à 16 ans, et leur entraîneur s'étaient aventurés dans la grotte de Tham Luang, à la frontière avec la Birmanie et le Laos, dans la soirée du 23 juillet après leur entraînement sportif. Mais ils ont été bloqués par les fortes pluies de mousson.

Les secouristes tentaient dimanche de pénétrer plus profondément dans la grotte, l'une des plus grandes de Thaïlande, avec un réseau de plus de dix kilomètres. En dépit de leurs efforts acharnés et de l'aide étrangère, les secouristes n'ont pu pour l'heure établir aucun contact avec le groupe de disparus.

Progression dans la grotte

La pluie a compliqué les recherches, des voies d'accès ayant été bloquées par la montée des eaux. Mais les conditions météorologiques se sont améliorées et les secouristes espéraient pouvoir gagner du terrain dans les méandres de cette grotte très appréciée par les spéléologues aguerris.

Les pluies torrentielles avaient submergé les tunnels proches de l'entrée principale de la grotte. Mais samedi, les plongeurs de la marine thaïlandaise ont réussi à rejoindre une bifurcation dans les profondeurs du réseau, à deux où trois kilomètres de l'endroit où les disparus pourraient se trouver.

Des plongeurs ont lancé un appel aux dons pour recueillir des bouteilles d'oxygène afin de fluidifier les opérations de secours. Le drame a plongé la Thaïlande dans l'angoisse et fait les gros titres des médias.

Des équipes de spécialistes étrangers venus d'Australie, de Grande-Bretagne, du Japon, de Chine, ainsi qu'une trentaine de soldats américains, sont arrivées dans cette zone montagneuse reculée pour prêter main-forte au millier de secouristes thaïlandais mobilisés.

Des pompes puissantes ont également été installées dans un village proche afin d'évacuer l'eau de la zone et de faciliter les efforts des secours.

D'après les autorités, les enfants connaissaient bien les lieux. Ils se sont rendus à plusieurs reprises dans Tham Luang, alimentant les espoirs qu'ils aient pu trouver des poches d'air pour se réfugier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS