Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les anciens enfants placés de force pourront désormais publier leurs récits de vie sur Internet. Une plate-forme a été créée par l'Université de Zurich à l'attention de ceux qui désirent faire part de leurs expériences. Des étudiants aideront les personnes qui ne se sentent pas à l'aise avec les ordinateurs.

Le nouveau canal de diffusion doit permettre de consigner par écrit le plus grand nombre possible de ces histoires qui se transmettent oralement, afin que le public puisse en prendre connaissance. Il vise également à soutenir la recherche scientifique.

Ce projet à but non lucratif entend empêcher que de nombreux souvenirs ne sombrent dans l'oubli. Beaucoup ne figurent en effet que sur des ordinateurs privés ou n'ont même pas été transcrits, lit-on dans un communiqué publié lundi.

La plate-forme ne nécessite que des connaissances rudimentaires de l'informatique. Les anciens enfants placés qui rencontreraient malgré tout des difficultés recevront de l'aide d'étudiants de l'Institut d'anthropologie sociale et de science de la culture empirique (ISEK).

Le site Internet prévoit d'assister la mémoire de ses utilisateurs via une liste de questions. Celles-ci doivent contribuer à ramener à la surface des événements oubliés.

www.meet-my-life.net

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS