Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius estime que les engagements présentés par l'Iran lors de ses négociations sur le nucléaire ne vont pas assez loin. Il a invité ses homologues américain, allemand, britannnique et européenne samedi à Paris pour faire le point sur les pourparlers.

"Nous sommes favorables à un accord solide (...) et pour le moment il reste des difficultés", a dit M. Fabius à l'issue d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Riga.

"Il y a eu des progrès mais en ce qui concerne le volume, le contrôle, et la durée des engagements envisagés, la situation est encore insuffisante. Donc il y a un travail supplémentaire à faire et la France qui est une puissance de paix et de sécurité va continuer à agir dans ce sens", a-t-il par ailleurs ajouté.

L'Iran et les pays regroupés au sein du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Allemagne, France, Royaume-Uni) se sont donné jusqu'à la fin mars pour parvenir à un accord sur les grandes lignes d'un règlement, et jusqu'à la fin juin pour conclure un accord définitif.

Plus tôt dans la journée, la cheffe de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini avait estimé qu'"un bon accord est à portée de main". "Je crois aussi qu'il n'y aura pas d'accord si ce n'est pas un bon accord. Et c'est un message que nous devons faire passer auprès de nos amis et de nos partenaires", a-t-elle dit, faisant manifestement référence aux vives réticences du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS