Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les enseignants demandent entre autres que les effectifs des classes soient diminués (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

L'état de santé des enseignantes et enseignants en Suisse est préoccupant, révèlent des enquêtes à ce propos. Réunis en assemblée, les membres du Syndicat des services publics (SSP) ont abordé le thème du burn-out vendredi et samedi à Neuchâtel.

Beaucoup de collègues sont au bord de l'épuisement, affirme Katrin Meier, présidente de la commission "Formation, éducation et recherche" auprès du syndicat et citée dans un communiqué du SSP diffusé dimanche.

Durant deux jours, des présentations et discussions ont notamment traité de la dévalorisation du métier, des défis posés par les difficultés des élèves ou des conditions pratiques dans les classes.

Les quelque 80 délégués ont décidé de lancer une pétition "Laissez-nous enseigner!". Ils demandent que la santé du corps enseignant soit mieux protégée, que les effectifs des classes diminuent et que la profession jouisse d'une meilleure reconnaissance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS