Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les essais cliniques en Guinée d'un antiviral japonais ont été étendus à d'autres centres dans le pays. Le traitement a donné des indices d'efficacité contre le virus Ebola, selon le coordinateur national de la lutte contre Ebola, le Dr Sakoba Keïta.

"Il a été décidé d'étendre l'administration de cette molécule à d'autres sites de traitement", a déclaré le Dr Keïta. "Nous avons commencé par Gueckédou, nous l'avons étendu au jour d'aujourd'hui à la préfecture de N'Zérékoré et il y a trois jours que nous avons commencé à Coyah", à l'est de la capitale.

"Nous avions annoncé au début de cette maladie qu'il n'y avait pas de vaccin, qu'il n'y avait pas de médicament contre Ebola, mais grâce aux recherches, nous avons un médicament qui nous ouvre les portes de l'espoir", s'est-il félicité.

Le Dr Keïta s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe à Conakry avec le coordinateur français de la lutte contre Ebola, le Pr Jean-François Delfraissy, et le président de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) Yves Lévy. Les trois spécialistes ont présenté aux autorités guinéennes les premiers résultats de ces essais supervisés par l'Inserm.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS