Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forces ukrainiennes combattent actuellement des rebelles prorusses dans l'est du pays (archives).

KEYSTONE/EPA/MARKIIAN LYSEIKO

(sda-ats)

Le département d'Etat américain a approuvé officiellement jeudi la vente à l'Ukraine de missiles anti-char comprenant le système Javelin. Cette décision risque fortement d'irriter Moscou, adversaire de Kiev.

Selon un communiqué de l'agence fédérale chargée de ces contrats militaires, la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), le gouvernement ukrainien souhaite acheter 210 missiles et 37 lance-missiles pour un coût total de 47 millions de dollars.

Des employés gouvernementaux et des contractuels américains se chargeront du transport des armes et de la formation des forces ukrainiennes, qui combattent actuellement des rebelles prorusses dans l'est du pays.

"Le système Javelin aidera l'Ukraine à construire ses capacités de défense à long terme pour protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale", explique le communiqué.

Arsenal "mortel"

Les Etats-Unis et ses alliés occidentaux soutiennent l'Ukraine dans sa lutte contre les rebelles dans les régions séparatistes du Donbass et de Lougansk, après l'annexion de la Crimée par la Russie. Mais, par le passé, Washington a veillé à ne pas rajouter de l'huile sur le feu en refusant de fournir un arsenal "mortel" à Kiev, pour ne pas encore plus détériorer leurs relations déjà tendues avec Moscou.

Cette vente "n'altérera pas l'équilibre militaire de la région", note ainsi la DSCA dans son communiqué. A moins d'un veto parlementaire, les groupes américains Lockheed Martin et Raytheon pourront commencer à livrer les armes dans deux mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS