Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - La première demi-surprise est survenue lors de la deuxième journée du Championnat du monde. A Helsinki, les Etats-Unis ont battu 5-4 après prolongation le Canada au terme d'un match passionnant.
De son côté, la Russie a peiné pour finalement prendre le meilleur sur la Lettonie (5-2). La Suède a décroché son deuxième succès en s'imposant 4-1 contre une République tchèque décevante.
Les Américains ont présenté un hockey vif et plaisant. Ils n'ont pas hésité à bousculer leur voisin canadien et à profiter des largesse de la défense canadienne devant son but. Ils ont ouvert le score sur leur premier tir après 70'' de jeu par Jim Slater. Les Canadiens sont revenus et ont même renversé le score par Skinner à la 28e. A la 57e, Nate Thompson (Tampa Bay) pensait avoir donné la victoire à la sélection américaine (4-3). Mais 2 minutes plus tard, le défenseur Duncan Keith (Chicago) arrachait l'égalisation d'une reprise supersonique.
Malheureusement pour les Canadiens, John Tavares écopait d'une pénalité à 1'' du terme du temps réglementaire pour un dégagement du puck maladroit dans le public. A 4 contre 3 dans la prolongation, le défenseur Jack Johnson (Columbus) battait le portier Cam Ward de loin après 1'47'' de temps supplémentaire.
Evgueni Malkin a conduit la Russie au succès face aux Lettons à Stockholm. L'attaquant des Pittsburgh Penguins a brillé se faisant l'auteur de deux buts et un assist, qui ont permis à la formation russe de gommer le 0-1 concédé au premier tiers-temps. Les joueurs de l'entraîneur Zinetula Bilyaletdinov (ex-Lugano) ont dû attendre plus de la mi-match pour égaliser.
Privés de Zdenek Kutlak (Ambri-Piotta), méchamment chargé à la bande par un Danois la veille, les Tchèques n'ont jamais paru en mesure d'inquiéter les Suédois devant leur public. Après moins de 3', Johan Franzen (Detroit Red Wings) ouvrait le score. Au début de la deuxième période, le gardien Jakub Stepanek (Saint-Pétersbourg) se "trouait" complètement sur un tir anodin de Niklas Kronwall (Detroit). Les Scandinaves continuaient ensuite à contrôler le jeu. Sans être géniaux, ils comptent déjà deux succès et doivent encore affronter la Lettonie et l'Italie. La qualification pour les quarts de finale sera une sinécure.

ATS