Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Les Etats-Unis ont crié victoire dans l'affaire Airbus-Boeing. Selon Washington, l'organe de réglement des différends de l'OMC a donné raison à la plainte américaine et condamné les subventions européennes à Airbus, contraires aux règles de l'organisation.
L'Organisation mondiale du commerce a demandé aux pays de l'Union européenne de retirer leurs subventions prohibées à Airbus sans retard. Les experts ont recommandé que ce retrait soit effectué dans un délai de 90 jours.
Dans son rapport de près de 1200 pages publié au terme de trois ans de procédure, l'organe de réglement des différends de l'OMC donne pratiquement raison à toutes les revendications des Etats-Unis. La quasi-totalité des subventions octroyées à Airbus sont interdites par les accords de l'OMC et ont eu pour effet d'empêcher les importations des avions de Boeing sur plusieurs marchés.
L'Union européenne peut cependant faire appel dans les 30 jours de la décision du groupe d'experts de l'OMC. L'UE a déposé plainte également contre les subventions octroyées par les Etats-Unis à Boeing. Le groupe spécial chargé de ce dossier devrait rendre son rapport préliminaire le 17 juillet.
Les experts estiment que l'OMC va également condamner les subventions américaines à Boeing sur la base de la plainte européenne.
Le représentant américain au commerce Ron Kirk salue "une victoire décisive" obtenue par les Etats-Unis. "La décision de l'organe de réglement des différends confirme que des décennies de subventions de l'Union européenne et de certains de ses Etats membres à Airbus sont incompatibles avec les règles de l'OMC", affirme le texte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS